Home » Les Spectacles

Les Spectacles

Eschyle Trilogie : l'intégrale

Eschyle Trilogie : l'intégrale - Compagnie Prométhée

 

 

 

- Les Sept contre Thèbes.

- les Suppliantes.

- Les Perses.

 

notice grecs notice grecs [805 Kb]

petites formes


 

Depuis quelques mois, un programme de petites formes spectaculaires, 

" Les actes découvertes " en tout lieux nous promenent sur le chemin d'auteurs passés ou contemporains, vers des lieux qui n'acceuillent pas de spectacle.

Mais qui parcequ'ils sont insolites, nous permettent de présenter des formes petites et denses à travers des extraits d'auteurs que nous pensons importants.

Ces actes découvertes nous ont permit de faire découvrir, Valère Novarina, Anock Levin, Eschyle...à des publics qui ne savaient pas ce qu'ils allaient voir, qui ne vont pas au théâtre mais qui étaient juste là pour voir et entendre.

 

Ces petites formes sont également disponibles à la diffusion en fonction de vos configurations, ou lieux particuliers.

Pour un coût réduit et une technique allégée. 

 

Nous avons pu faire découvrir :

- Valère Novarina : l'Acte inconnu.

- Hanockh Levin : Que d'espoir Cabaret.

 

 

"Le bruit des os qui craquent"

 

 
 
 

 

De Suzanne Lebeau

Jeune public/Editions théâtrales jeunesse

Ce sont les enfants privés d’enfane qui sont au cœur du spectacle. 

Résumé 

Elikia est une enfant ordinaire qui a vu sa vie basculer du jour au lendemain dans une guerre civile chao- tique. Enlevée à sa famille, elle devient enfant soldat. Victime, elle est aussi bourreau dans une situation qui brouille les lois de l’éthique. Comment grandir quand les repères s’effacent devant une brutalité quoti- dienne sans espoir ? 

C’est le petit Joseph, le plus jeune du camp des rebelles, qui lui rappelle son humanité et lui donne le cou- rage de briser la chaîne de la violence. «Le bruit des os qui craquent» est un texte à trois voix : Joseph et Elikia racontent la fuite et le retour à une vie où ils peuvent grandir comme des enfants; et Angelina, l’infir- mière qui les reçoit à l’hôpital, met en perspective cette réalité douloureuse. 

Le récit à trois voix et deux temps d’une enfance déchiréé par la guerre. 

Le passé : la fuite et le retour des deux enfants vers leur humanité. Le présent : Le témoignage de l’infirmière qui les a recueillis et a accompagné leur retour à la vie. 

Pourquoi et comment dire le monde tel qu’il est, sans voyeurisme ?
L’art théâtral offre un terrain sensible, vrai et pudique à la fois, à la voix de ces enfants, victimes devenues bourreaux, victimes avant tout, et entrouvre la voie, même fragile, de l’espoir,
« au fond, la seule obligation de l’enfance »...S Lebeau. 

Si la réalité crue n’est pas gommée,.. 

...Au fond, on ne parle que d’espoir...
Espoir dans les rêves d’enfants,de fuir le camp,de retrouver leur village, de reconstruire une existence... de changer leur destin. 

C’est une écriture tout en nuances, en silences, une écriture poétique et sensible qui fait naître l’émotion, et qui révèle par des rapprochements inattendus 

«ces enfants sont puissants car ils sont dans l’action» S. Lebeau.
sources : sceren N°65 

Partenaires : Ville de Marmande, Ligue 40, Ligue 64.

dossier spectacle dossier spectacle [352 Kb]